Les Haïtiens rendent hommage à l’ancien président René Préval

translation services

Les Haïtiens rendent hommage à l'ancien président René Préval

La cérémonie s’est faite en présence des membres de la famille de l’ancien président René Preval.

AFP

Agence France-Presse
PORT-AU-PRINCE

Personnalités politiques et simples citoyens haïtiens ont rendu hommage par centaines vendredi à l’ancien président René Préval, décédé le 3 mars à l’âge de 74 ans et dont les funérailles nationales sont prévues samedi.

La dépouille de celui qui fut président de 1996 à 2001 puis de 2006 à 2011 a été exposée vendredi après-midi dans les jardins du Musée du Panthéon national haïtien, situé sur la grande place du Champ de Mars, à quelques mètres du lieu où se trouvait le palais présidentiel, détruit lors du séisme de janvier 2010 et encore non reconstruit.

«Je viens saluer le départ d’un ami, d’un bon collaborateur qui, à ses heures, a pu aussi être pour moi un bon professeur», a déclaré l’ancien premier ministre Enex Jean-Charles, pour qui René Préval était un homme «simple, humble et profondément concerné par les problèmes d’Haïti».

En début d’après-midi, l’actuel chef de l’État Jovenel Moïse et son épouse se sont recueillis devant la dépouille de M. Préval avant de saluer sa veuve Elisabeth Préval, troisième épouse de l’ancien chef d’État.

Souvent pressés par les policiers en uniforme de cérémonie, les citoyens ont aussi défilé devant le cercueil ouvert et partiellement recouvert du drapeau national.

«C’était très important pour moi de venir lui rendre un dernier hommage», laisse savoir Fanor Guerlin. «Avec le coeur serré, je peux dire que je l’aimais et ça m’a fait mal de le voir dans le cercueil», ajoute l’homme de 40 ans, les larmes aux yeux.

Attirés par la foule, de nombreux élèves en uniformes ont passé la grille du musée.

«Je l’avais vu à la télévision, mais je n’ai pas trop de souvenirs de lui ou de ce qu’il a fait», reconnait Kétia Laurent, venue par curiosité. «Ce n’est que depuis qu’il est mort que j’apprends ce qu’il a fait», témoigne l’adolescente de 17 ans.

René Préval va recevoir samedi matin des funérailles nationales dans la capitale haïtienne. Il sera enterré dans l’après-midi à 200 km au nord de Port-au-Prince, à Marmelade, le village natal de son père où il a passé toute son enfance.

Depuis la fin de la dictature duvaliériste en 1986, René Préval est à ce jour l’unique dirigeant haïtien à avoir achevé ses deux mandats, la limite imposée par la Constitution, sans subir de coup d’État ni avoir à partir en exil.

Cliquez sur la fleche pour jouer la video

Share Button

More from my site

Comments

comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *