Haiti-Mexique : Un jeune Haitien medecin et professeur a l’universite au Mexique

translation services

Environ 2.000 Haïtiens vivent au Mexique, quelques professionnels et des étudiants. Parmi eux, un jeune haïtien Pierre-Michel Aristil originaire des Cayes, médecin et enseignant à l’Université de Puebla. Haïti Press Network présente ce jeune professionnel qui a beaucoup de succès au Mexique tout en rêvant de revenir un jour dans son Haïti natal.

 


Pierre-Michel, pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs de Haïti Press Network ?

Je suis né aux Cayes, J´ai fait mes études secondaires au Collège Horace Pauleus Sannon et au Collège Saint-Jean des Cayes. Après ma classe de philosophie, je voulais étudier la médecine en Haïti, d´ailleurs j’étais inscrit en 1991 à la faculté de médecine de l´Université d´État d´Haïti. C´était l´année du coup d´état du Président Aristide, la situation politique à l´époque était chaotique, pour cela mes parents ont décidé de m’envoyer au Mexique pour étudier la Médecine. Je suis arrivé au Mexique dans l’état de Puebla, l’un des 31 états du Mexique.

Avez-vous fini avec les études ?

Oui bien sûr, je suis rentré au Mexique en 1992 où j’ai étudié la médecine de 1992 à 1999 pour obtenir mon diplôme de Médecin Chirurgien. Après je suis parti au Canada plus précisément à Montréal pour réaliser des stages comme Médecin de Famille par le biais de l’Université de Montréal, dans des centres Hospitaliers de l’Université comme : Hôpital Saint- Luc, Hôpital Sainte Justine, Hôpital Notre-Dame et l´Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. En même temps j’ai pris des cours de Pharmacologie Clinique à l´université de Montréal.
Je  suis revenu au Mexique en 2002 où j’ai réalisé ma spécialisation de 2002 à 2006 en Médecine Interne à l´Hôpital des Spécialités du gouvernement de l´état de Puebla pour décrocher mon diplôme de «  Spécialiste en Médecine Interne ».

Vous enseignez, vous travaillez, vous avez plusieurs activités, comment se passe votre journée au Mexique ?

Effectivement, j’ai plusieurs activités mais en somme j’adore tout ce que je fais. J´essaie d´équilibrer mes activités quotidiennes en réalisant des choses différentes. Par exemple je travaille comme professeur à l´Université, je pratique ma profession et je réalise des travaux d´investigations en pharmacologie clinique. En fait,  pour vous donner une idée je vais vous décrire en bref mes activités :

De 7:00 heures du matin à 2:30 heures de l´après-midi, je travaille comme Coordinateur de la Faculté de Médecine et Professeur de Pharmacologie et de Médecine Interne de l´Université UPAEP, l´une des plus grandes Universités privées du Mexique.

De 3:00 heures de l´après-midi  à 10:00 du soir, je travaille comme Médecin en Chef du Service d´Hémodialyse de l’Hôpital du gouvernement de Puebla, c´est à dire c´est l´Hôpital de tous les membres du gouvernement incluant le gouverneur, les parlementaires et tous les autres travailleurs du gouvernement de l´état de Puebla.

D´autant plus, J´ai  mon propre cabinet où je travaille les fins de semaine de manière particulière.
Par ailleurs, je suis l´auteur d´un livre de pharmacologie (Manual de farmacología Pierre Mitchel Aristil Chéry), (Voir image en Google), c´est un livre que j´ai écrit avec une compagnie américaine  « Mc Graw-Hill International». Ce livre est utilisé dans presque toutes les écoles de médecine et d´infirmière, non seulement au Mexique mais aussi dans des autres pays de l´Amérique latine.  J´ai le projet de traduire ce livre en français et en anglais dans l´avenir. J´ai déjà publié cinq éditions, je travaille maintenant dans l´élaboration de la sixième édition. Je tiens à vous dire que dans la prochaine édition, je vais dédier toute une page en mémoire des victimes du séisme du 12 janvier 2010 avec le drapeau haïtien. Pour pouvoir mettre le drapeau haïtien dans le livre le directeur de la compagnie Mc Graw-Hill  au Mexique m’a demandé une lettre d´autorisation de la part du gouvernement haïtien.  Je profite de l´occasion pour vous demander de m´aider à faire les démarches auprès des autorités haïtiennes en vue de trouver l´autorisation.

 

Est-ce que vous pensez revenir en Haïti un jour? Le rêve du retour ou un plan de retour?

Évidemment, comme tous autres Haïtiens je compte retourner dans mon pays, car j´aime mon pays. J´ai le rêve du retour mais pour le moment je n´ai pas un plan, j´aimerais retourner pour apporter mes connaissances dans le domaine de l´éducation médicale et dans les services de santé publique haïtienne.

Pendant que vous êtes au Mexique Comment voyez-vous Haïti souvent plonge dans des crises ?

Avec beaucoup de peine et de tristesse. Je crois qu´Haïti a le droit à une chance. Il faut qu´il y aie un pacte entre nos dirigeants pour pouvoir sortir le pays dans le trou où il se trouve depuis bien longtemps.

Comment êtes vous vu au Mexique ? Comment un Haïtien est-il vu au Mexique?

Je suis très respecté et apprécié tant par les étudiants et les autorités universitaires comme par les membres du gouvernement de l´état de Puebla. Pour vous donner une idée lors du tremblement de terre en Haïti, le Ministre de la Santé m´a appelé personnellement par téléphone pour me transmettre ses condoléances et aussi j´ai eu plusieurs réunion de travail avec le Ministre de l´Intérieur en vue de coordonner les dons envers Haïti. En terme général, nous les Haïtiens nous sommes très biens accueillis et appréciés par les Mexicains.

 

 

Share Button

A lire aussi/More from the site


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *