Haïti a un nouveau premier ministre

translation services

Fritz Jean... (PHOTO HAITINEWS2000)

Agence France-Presse
PORT-AU-PRINCE

Fritz-Alphonse Jean a été nommé vendredi premier ministre d’Haïti par le président intérimaire Jocelerme Privert, dix jours après l’élection de ce dernier par le Parlement qui a ouvert la voie à une sortie de la crise politique.

Ancien gouverneur de la banque centrale nationale, Fritz-Alphonse Jean va s’atteler à la composition de son gouvernement avant de présenter sa politique générale devant les députés et sénateurs.

Face à une classe politique très polarisée, le nouveau premier ministre se veut rassembleur.

«Un grand débat est le seul moyen par lequel nous pourrons sauver Haïti: il nous faut identifier les différences valeurs présentes dans le pays et les mettre en commun pour dégager les énergies nécessaires pour faire face à nos problèmes» a-t-il déclaré vendredi matin sur les ondes d’une radio privée haïtienne.

Cette nomination est un pas de plus vers une sortie de la crise politique dans laquelle Haïti est plongée depuis des mois.

Suite au report sine die du second tour de l’élection présidentielle, à cause des contestations de l’opposition, le président Michel Martelly a achevé son mandat le 7 février sans être en mesure de remettre le pouvoir à un successeur élu au suffrage universel.

Un accord, signé la veille de ce départ, a donné au Parlement la responsabilité d’élire un président intérimaire pour combler le vide institutionnel. Le 15 février, députés et sénateurs ont placé Jocelerme Privert à la tête de l’État.

Ancien président du sénat, Jocelerme Privert a pour mission, dans son mandat limité à 120 jours, d’achever le processus électoral, mais cette tâche est loin d’être une formalité dans le pays des Antilles.

La composition du conseil électoral provisoire (CEP), l’administration responsable de l’organisation des scrutins, se fait encore attendre. Il avait fallu de longs mois de négociations entre le pouvoir en place et l’opposition pour former le précédent CEP.

Par ailleurs, avant la reprise du processus électoral, plusieurs partis politiques et organisations de la société civile réclament une commission indépendante d’évaluation pour faire la lumière sur les cas d’irrégularités qui ont émaillé le premier tour de l’élection présidentielle.

Au premier tour du scrutin le 25 octobre, le candidat du pouvoir, Jovenel Moïse, avait recueilli 32,76 % des voix, contre 25,29 % pour Jude Célestin, qui a qualifié ces scores de «farce ridicule». Depuis l’annonce de ces résultats et jusqu’à l’annulation du scrutin, l’opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer un «coup d’État électoral».

La perspective d’une transition politique sur le long terme est une nouvelle difficulté pour la faible économie du pays le plus pauvre des Amériques. En refroidissant les intentions de potentiels investisseurs, cette instabilité politique aggrave encore l’inflation qui pénalise en premier ordre les 60 % d’Haïtiens vivant sous le seuil de pauvreté.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BE2A3885

Port-au-Prince, le vendredi 26 février 2016.– Le Bureau de communication de la Primature a l’avantage d’informer la population, en général et la presse, en particulier, que le Premier ministre, Son Excellence Monsieur Evans Paul, ainsi que les autres membres de son gouvernement, ne participeront pas à la cérémonie d’installation du Premier ministre nommé par le Président provisoire de la République, Son Excellence Monsieur Jocelerme Privert, sans l’aval des présidents des deux chambres du Parlement, sans la confirmation de l’éligibilité du Premier ministre de consensus désigné, ni  l’obtention du vote de confiance de sa déclaration de politique générale,  formalités irritantes prévues par l’accord du 6 février 2016.

BE2A3849

Le Premier ministre Evans Paul a déclaré ne pas vouloir, en répondant à la dite invitation, s’associer à ces violations flagrantes de la Constitution de 1987 amendée et de l’accord politique du 6 février 2016, pourtant conçu, rédigé, négocié et signé par le sénateur Privert lui-même, qui en est d’ailleurs le principal bénéficiaire, lequel devenu Président provisoire à la faveur du dit accord, s’est engagé à compléter le processus électoral initié en 2015, le deuxième tour étant fixé au 24 avril 2016.

BE2A3914

Le Premier Ministre Evans Paul a déjà acheminé une correspondance au Président provisoire spécifiant les motifs de sa non-participation à la cérémonie d’installation de ce Premier ministre.

     Bureau de Communication de la Primature

Les internautes haitiens sont vraiment gentils avec les responsables de l`Éxécutif. Ils choisissent toujours à l`avance les membres des cabinets ministériels. Là où le bat blesse, le plus souvent, ils tombent à pic. Comment font-ils? Sont-ils dans le secret des dieux? En tout cas, voici les noms pour le nouveau gouvernement de la République d’Haïti choisis par les internautes haitiens.

HAÏTI / GOUVERNEMENT : Les noms pour le nouveau gouvernement de la

République d’Haïti

image

Les noms pour le nouveau gouvernement de la République d’Haïti.

Premier Ministre: Fritz Alphonse Jean

1) Ministère de la Justice et de la sécurité publique:
Me Newton Louis St Juste

2) Ministère des finances:
Eddy Labossière

3) Ministère de l’Économie, du commerce et de l’industrie: Pierre Bensadad

4) Ministère des Affaires Étrangères: Claude Beauboeuf

5) Ministère de la Planification, de la Coopération Internationale et du Travail:
Mirlande Hyppolite Manigat

6) Ministère de la Santé Publique et de la Population: Dr Gerald Gilles

7) Ministère de l’Éducation Nationale, des Sports et de la Formation Professionnelle:
Victor Benoit

8) Ministère des Affaires Sociales, de la Famille et des Cultes:
Desras Simon Dieuseul

9) Ministère des Travaux Publics,Energies, Transports et Communication:
Ing Michelet Jerôme

10) Ministère de l’agriculture et des ressources naturelles:.Agronome André Victor

11) Ministère de  l’environnement et du développement durable:
Tolbert Alexis

12) Ministère de l’intérieur et de la défense nationale: François Yanick Joseph

13) Ministère de la culture, du tourisme et de la communication:
Stéphanie Balmir Villedrouin

14) Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique: Mario Andresol

15) Secrétaire d’Etat à la Population: Chednerson St Firmin

16) Secrétaire d’Etat pour l’Intégration des Personnes Handicapés: Jean Samson

Cliquez sur la fleche pour jouer la video

                                                                                                                                                           
Share Button

More from my site


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *