« Révélations sur la femme de Jésus »

translation services

Ce ne sont que deux mots mais ils sont lourds de sens : « Ma femme ». Il faut dire que l’homme qui les prononce est un certain Jésus, plus connu pour célébrer ceux « qui se sont rendus eunuques à cause du royaume des cieux » (Mt., 19, 12) que les joies du mariage. Ces mots, découverts par la chercheuse Karen L. King, apparaissent sur un petit fragment de papyrus retrouvé en Egypte, qui a été rédigé au IVe siècle par un scribe copte. Sans en avoir l’air, ce morceau de texte flanque un sacré désordre dans l’Eglise. Car comment justifier le célibat des prêtres, en application depuis la fin du XIe siècle, si le Fils de Dieu lui-même a convolé en justes noces ? De même, Jésus dit à propos de Marie Madeleine : « Elle est capable d’être l’une de mes disciples ». Une femme digne de figurer parmi les douze apôtres, voilà qui pourrait encourager certaines à réclamer l’ordination !

Pas étonnant que l’Eglise se refuse absolument à considérer le document comme authentique. Ceci, d’autant que la femme en question est très vraisemblablement Marie Madeleine. Oui, oui, celle qui a été désignée comme « prostituée », non pas dans les Evangiles, mais par le pape Grégoire Ier, dit le Grand (VIe siècle), qui n’appréciait guère qu’une femme ait pu tourner autour du Sauveur. On dira : ce n’est pas parce que des chrétiens coptes du IVe siècle croyaient que Jésus avait pris femme que c’est la vérité. Certes. Mais ce n’est pas le premier Evangile apocryphe (c’est-à-dire non reconnu officiellement par l’Eglise) à l’affirmer : l’Evangile selon Philippe, retrouvé en 1945, parlait déjà de la « compagne » du Christ.

Et l’Evangile selon Marie de Magdala dépeint même une dispute entre Marie et l’apôtre Pierre, qui se conclut sur l’affirmation que le Christ « aimait Marie plus qu’eux tous », c’est-à-dire les apôtres. Evidemment, on ne saura jamais la réalité. Et il y a peu de chances que l’Eglise change d’avis. Elle ne reconnaît toujours pas le fait que Jésus ait eu des frères et soeurs… alors que c’est écrit dans le Nouveau Testament.

Arnaud Gonzague

Cliquez sur la fleche pour jouer la video

Join our circle at plus.google.com/haitiinfos

Send  your articles, jokes, press releases and personal stories to

haitiinfos1804@gmail.com

 

Share Button

A lire aussi/More from the site


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *